FAQ FR



Moteur de recherche terminologique multilingue Translation 2.0



Google Custom Search
*

FAQ du moteur de recherche Translation 2.0

  1. Le bon sens
  2. La syntaxe moteur
*

- Translation 2.0 est-il un moteur de recherche multilingue ou un moteur de traduction automatique ?

Ni l'un ni l'autre. Un moteur de recherche multilingue soumet votre requête à des moteurs dans d'autres langues. Un moteur de traduction traduit automatiquement les termes de vos requêtes dans la langue de votre choix.
Translation 2.0 est un moteur de recherche terminologique multilingue... [Top]

- Qu'est-ce qu'un moteur de recherche terminologique multilingue ?

C'est un moteur qui permet d'identifier rapidement des ressources multilingues pertinentes pour y trouver les termes ou documents dont vous cherchez la traduction en plusieurs langues. [Top]

- Quelles sont les langues dans lesquelles recherche Translation 2.0 ?

Toutes les langues, mais pour l'instant les langues plus représentées sont l'anglais, le français, l'espagnol, l'italien, l'allemand, le portugais, le néerlandais, etc. [Top]

- Pourquoi utiliser Translation 2.0 plutôt que Google ?

Simplement parce qu'entre un moteur généraliste comme Google qui indexe indifféremment des milliards de ressources, et un moteur spécialisé comme Translation 2.0 qui ne contient que quelques milliers de sites multilingues spécialisés et riches en terminologie, le moteur généraliste produit beaucoup plus de bruit, c'est-à-dire beaucoup de résultats sans rapport avec votre recherche.
À l'inverse, le moteur de Translation 2.0 ne donne que des résultats pertinents et contenant une réponse à votre recherche. Effectuez juste ce " test " comparatif sur Google et Translation 2.0. [Top]

- Comment trouver les termes que je cherche traduits dans d'autres langues ?

En affinant les résultats étape par étape, c'est-à-dire en appliquant une double stratégie de recherche, basée 1) sur le bon sens et 2) sur la syntaxe du moteur. [Top]

1) Le bon sens

Lorsque vous interrogez les moteurs, le choix des mots clés de votre requête est déterminant pour la réussite du processus de recherche. Pensez-y bien au préalable.

a) En tapant dans l'onglet de recherche le ou les mots que vous souhaitez traduire, la première astuce consiste à identifier les sites bilingues (ou plus) trouvés par translation 2.0. En fait, parfois il suffit simplement de changer la langue pour obtenir la page traduite. Exemples :
  • La plupart des sites canadiens permettent de passer de l'anglais au français et vice-versa, en cliquant simplement sur English ou Français selon les cas.
  • Les sites des grands organismes internationaux, comme la FAO, la banque mondiale, etc., sont souvent traduits, au moins partiellement, en anglais, français et espagnol.
  • Sur les sites de la Communauté européenne, pour changer de langue il suffit de modifier dans l'URL du site le code langue à deux lettres. La plupart des textes sont traduits en plus de 20 langues ! Il est également possible, notamment sur EUR-lex, de présenter les résultats en bitexte (c'est-à-dire de les confronter avec une langue dans la colonne de gauche et l'autre dans la colonne de droite) ou en tritexte. 
  • Dans de nombreux pays, les sites gouvernementaux et universitaires présentent des milliers de documents traduits, dont certains ont même valeur officielle.
  • Dans les grandes entreprises de pays dont l'anglais n'est pas la langue maternelle, la plupart des documents institutionnels sont publiés au moins dans la langue du pays et en anglais.
  • Dans l'industrie, des dizaines de milliers de manuels techniques et de modes d'emploi sont disponibles dans plusieurs langues (souvent en PDF, d'où la pertinence de parfois limiter vos recherches à ce type de fichiers, voir syntaxe "filetype").
  • De même, des milliers de PME ont des sites multilingues, en 3-4 langues ou plus. Quant aux sites institutionnels des grands groupes mondialisés, ils sont presque toujours localisés dans les langues les plus parlées sur Internet. [Top]
b) Lorsque vous ne trouvez pas en appliquant les principes ci-dessus, la deuxième étape consiste à saisir les termes de votre requête dans les deux langues de votre choix. En clair, la voie royale est celle-ci :

Chaque requête doit impérativement indiquer : terme(s) en langue source (TS) + terme(s) en langue cible (TC)

Or si vous recherchez une traduction, cela suppose que vous ignorez le TC correspondant. Peu importe : vous en connaissez d'autres, le secteur pertinent, un terme proche ou un terme générique tel que " glossaire ", " lexique ", " dictionnaire ", " terminologie ", etc., que vous pouvez ensuite mixer.

Faisons un exemple. Imaginez que vous deviez traduire en français le terme source immunoassay :

TS + Secteur pertinent = immunoassay "médecine"
TS + Terme proche = immunoassay immunologie
TS + Terme générique = immunoassay glossaire / immunoassay français
Mix = immunoassay médical lexique / immunoassay médecine glossary

Dans tous les cas, dès la première page de résultats, vous pouvez trouver la réponse en explorant les liens : dosage immunologique, ou encore immunodosage.

Mais pour donner toujours plus d'efficacité à la recherche, la règle d'or est d'utiliser et de combiner les termes aux principales commandes de la syntaxe Google, dont nous allons voir quelles sont les plus utiles pour Translation 2.0. [Top]

2) La syntaxe moteur 


Syntaxe Google : tableau des commandes plus utiles à la recherche terminologique multilingue


TS + TC  
Principal type de requête combinant un terme en langue source (TS) et un terme en langue cible (TC).
À noter qu'en ajoutant des guillemets aux termes, cela permet de rechercher une expression précise ("medical term" / "terme médical") ou l'orthographe exacte. Exemple : médical sans guillemets renvoie medical et/ou médical ; "médical" retourne uniquement médical. Très pratique pour toutes les langues avec caractères accentués.
 

Filetype:  
Commande servant à filtrer les résultats en ne retournant que le type de fichiers choisis, dont les principales extensions sont: .PDF, .DOC, .XLS, .PPT, .PPS, .RTF, .TXT, etc. En mettant - devant vous excluez tous les fichiers voulus (-filetype:pdf exclut tous les .PDF des résultats).
En ajoutant cette syntaxe à la précédente requête, ça restreint le nombre, et augmente probablement aussi la pertinence des résultats.
 

Site:  
Commande qui permet de ne rechercher que dans le type d'extensions voulu : très pratique pour limiter la recherche à un pays.
Il est également possible de limiter la recherche par langue en utilisant l'opérateur language restrict (lang_en, lang_fr, etc.).
 

Inurl: / Allinurl:  
Inurl: ne recherche dans les URL que le premier mot saisi, tandis qu'Allinurl: va trouver les URL contenant tous les termes de la requête.
 

Intitle: / Allintitle:  
Mêmes caractéristiques que pour la commande ci-dessus en recherchant le ou les terme(s) choisi(s) uniquement dans les titres des documents retournés.
 

Intext: / Allintext:  
Idem : recherche le ou les terme(s) choisi(s) uniquement dans le corps du texte des documents retournés.
 

Mix  
Vous pouvez aisément combiner les commandes précéentes dans une même requête, autant pour limiter le nombre de résultats renvoyés par le moteur que pour en augmenter la pertinence.
N.B. Dans les requêtes combinées, utiliser uniquement la commande intext: et non pas allintext:.
Si le nombre de résultats est insuffisant, élargissez la recherche à Google ! (lien au bas de la page de résultats)




- Puis-je ajouter une ressource (un site) au moteur de Translation 2.0 ?

Oui, si vous connaissez un site riche en terminologie et qu'il n'est pas encore indexé par le moteur, vous pouvez me le communiquer via mail, de même que me signaler les liens cassés, et, plus généralement, me faire part de toutes vos remarques, critiques et témoignages en écrivant à jmleray@translation2.com. [Top]

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

JUST TEST IT!